Lifting du visage

 

Le lifting du visage
à Marseille (13008 - Bouches du Rhône)

Les liftings faciaux* permettent de corriger les effets du vieillissement du visage et du cou et de défatiguer le visage.

Il existe différents types de liftings :

  • Le lifting fronto-temporal corrige les disgrâces de la partie haute de la face (front et tempes), qui donnent au visage un aspect sévère ou fatigué : rides horizontales, affaissement des sourcils, ride du lion et/ou pattes d’oie, "regard triste" ou "regard de cocker". Cette intervention légère, réalisée sous endoscopie (via de toutes petites incisions) consiste à remonter le côté externe des yeux et les pommettes. Elle est généralement très bien supportée et ses cicatrices sont pratiquement invisibles.

Le lifting fronto-temporal n’est pas pris en charge par l’Assurance maladie. 

  • Le lifting cervico facial, le plus fréquemment réalisé, corrige les effets du vieillissement depuis le cou jusqu’aux tempes, en "remontant" le bas du visage et en réduisant les "bajoues". Il lisse le cou, l’ovale du visage et les joues. Il se pratique via des incisions autour des oreilles et dans le cuir chevelu, positionnées de telle sorte que les cicatrices deviennent totalement invisibles. Un geste associé sur les paupières permet d’illuminer le regard.

Le lifting cervico-facial n’est pas pris en charge par l’Assurance maladie.

NB. D’autres gestes chirurgicaux peuvent être associés à un lifting, tels qu’une lipoaspiration pour alléger un double menton, un lipomodelage pour re-densifier des zones du visage qui, avec le temps, se sont creusées (joues, pommettes). Des traitements de médecine esthétique peuvent aussi compléter l’effet de l’intervention, comme des séances de mésothérapie au plasma riche en plaquettes (PRP), qui consistent à réinjecter au patient son propre plasma et qui apportent un éclat supplémentaire au visage.

*Sans utilisation de drains

Source : Manuel de chirurgie plastique reconstructrice et réparatrice, de Marc Revol et Jean-Marie Servant, Ed. Pradel, Paris, 1993, pages 446-468


L'intervention chirurgicale du lifting du visage à Marseille (13008 - Bouches du Rhône)

Le Dr Richard Abs a mis au point, pour les liftings du visage, sa propre technique  qu'il adapte à chaque cas afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Cette technique s’appuie sur les principes de bases communs à ce type d’intervention.

Incisions cutanées

A. Lifting fronto-temporal :

Le lifting fronto-temporal, qui consiste à remettre en tension les tissus du front et des tempes jusqu’aux arcades sourcilières et à la racine du nez, nécessite de petites incisions (3 à 5 généralement) de 5 à 10 mm, refermées au moyen de fils résorbables. Les cicatrices étant situées dans le cuir chevelu, elles sont complètement invisibles.

Incision pour le lifting fronto-temporal

Cette intervention dure de 45 à 90 mn selon l'importance  des corrections à effectuer et les éventuels soins de médecine esthétiques complémentaires.

B. Lifting cervico facial:

Lifting cervico facial

Les incisions du lifting cervico-facial, qui consiste à remettre en tension les tissus du bas du visage, sont dissimulées dans les cheveux et dans les plis naturels du pourtour des oreilles. Les sutures sont effectuées au moyen de fils résorbables, sans tension.

Cette intervention dure de 2 à 3 heures selon l'importance  des corrections à apporter et les éventuels soins de médecine esthétiques complémentaires.


Les soins post-opératoires du lifting du visage à Marseille (13008 - Bouches du Rhône)

Soins post-opératoires

Les ecchymoses (« bleus ») et oedèmes (gonflements) consécutifs aux liftings du visage disparaissent pratiquement complètement en deux à trois semaines. Aucun stigmate n’est ensuite visible.

Complications

La plus connue des complications d’un lifting du visage est la survenue d’un hématome (constitution d’une « poche » de sang, qu’il faut vider chirurgicalement). C’est pour y remédier au plus vite qu’une nuit d’hospitalisation est recommandée après l’intervention.

L’autre complication identifiée est le retard de cicatrisation, observé surtout chez les fumeurs qui n’ont pas stoppé ou réduit fortement leur consommation de tabac les semaines précédant l’intervention.

Dernière modification : 29/03/2017

Posez une question au médecin
Remplissez le formulaire pour être recontacté

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.