Lifting des seins

 

Lifting des seins, chirurgie de la ptôse mammaire 
à Marseille (13008 - Bouches du Rhône)


Sommaire :

Avec l’âge, les grossesses et les variations de poids, les seins finissent par s’affaisser et “tomber”, se vidant parfois sur leur partie supérieure. Ces “ptôses” mammaires sont souvent mal vécues par les patientes, dont certaines n’osent plus se montrer nues.

Le lifting des seins, appelé également “mastopexie”, permet de retendre la peau des seins, de les remodeler, de les “remonter” et, si besoin, de les symétriser. Les glandes mammaires sont recentrées, les tissus tendus et l’excès de peau retiré pour adapter l’enveloppe cutanée à la nouvelle forme des seins et assurer leur maintien.

Si le volume restant est insuffisant, un lipofilling/lipomodelage (injection de la propre graisse de la patiente, prélevée à des endroits du corps où elle est indésirable puis réinjectée dans les seins) ou la pose de prothèses peut se révéler nécessaire.

Si, au contraire, les seins sont trop volumineux, une réduction mammaire peut être associée au lifting des seins.

L’intervention s’effectue sous anesthésie générale, via des incisions en forme de T inversé (ou d’ancre marine), depuis l’aréole jusqu’au sillon sous-mammaire (le pli horizontal à la base des seins), sans utilisation de drains. Les cicatrices s’estompent avec le temps mais restent visibles.

Elle dure environ une heure, se pratique en chirurgie ambulatoire (sortie le jour de l’intervention) ou tout au plus après un jour d’hospitalisation. Elle est peu douloureuse. Ses suites sont légères dans la mesure où seule l’enveloppe cutanée est touchée (non pas les muscles, ni la structure profonde des seins). Des œdèmes (gonflements) et ecchymoses (bleus) d’importance variable apparaissent après l’opération, mais ils disparaissent rapidement.

Les résultats sont généralement très satisfaisants. La poitrine est repositionnée et retrouve un joli galbe. L’excédent de peau ayant été enlevé, elle est retendue et raffermie. La silhouette est rajeunie.

Le résultat est visible immédiatement, mais il s’apprécie pleinement au bout de 3 à 6 mois.

A savoir : le lifting des seins étant une opération à visée esthétique, elle n’est pas prise en charge par l’Assurance Maladie, même après un amaigrissement important.


L'intervention chirurgicale du lifting des seins à Marseille (13008 - Bouches du Rhône)

Le Dr Richard Abs a mis au point, pour le lifting des seins, sa propre technique, qu'il adapte à chaque cas afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Indications

Le lifting des seins s’adresse aux femmes de plus de 17 ans présentant une ptôse mammaire, c’est-à-dire un affaissement (chute) des seins.

Cette ptôse peut être congénitale (apparue à la puberté, lors de la formation des seins) ou survenue à la suite d’une importante variation de poids (après une ou plusieurs grossesse(s) ou un amaigrissement important).

Elle s’accompagne souvent d’une perte de volume sur la partie supérieure des seins (hypoplasie mammaire), voire d’une déformation des aréoles qui, avec la ptôse, se sont orientées vers le bas ou sont devenues très larges.

Elle peut être aussi associée à une hypertrophie mammaire (seins trop volumineux).

À savoir : Un projet de grossesse à court terme ne constitue pas une contre-indication absolue, mais il est conseillé d’attendre 6 mois après un lifting des seins pour envisager une grossesse.

Durée et modalités de l’intervention

Deux consultations préopératoires sont à prévoir avec le Dr Richard Abs avant le lifting des seins. La patiente doit également (obligatoirement) consulter l’anesthésiste au plus tard 48h avant l’intervention.

Elle doit aussi faire pratiquer une série d’examens (bilan sanguin, cardiologique, mammographie, etc.) qui lui seront demandés avant son admission à la clinique.

Un délai 15 jours doit être observé entre la première consultation et l’acte chirurgical. Il s’agit du délai de réflexion obligatoire pour tous les actes chirurgicaux à visée esthétique.

Le lifting des seins se pratique sous anesthésie générale, en chirurgie ambulatoire (sortie le jour de l’intervention) ou tout au plus après un jour d’hospitalisation. L’intervention dure environ une heure.

Si le volume des seins est insuffisant, un lipofilling/lipomodelage (injection de la propre graisse de la patiente, prélevée à des endroits du corps où elle est indésirable puis réinjectée dans les seins) ou la pose de prothèses peut être indiquée.

Si, au contraire, les seins sont trop volumineux, une réduction mammaire peut être associée au lifting des seins.

Durant les deux semaines précédant l’intervention :

  • Aucun médicament contenant de l’aspirine ne doit être pris
  • Les traitements en cours doivent être signalés au chirurgien et à l’anesthésiste, qui décideront éventuellement de leur interruption
  • Il est vivement recommandé d’arrêter de fumer, compte tenu des effets négatifs du tabac sur la cicatrisation

Incisions et cicatrices

Cicatrice en T inversé

Le lifting des seins se pratique généralement via des incisions en forme de “T” inversé (ou d’ancre marine) dont la partie verticale va du pourtour de l’aréole à la base du sein et dont la partie horizontale est dissimulée dans le sillon sous-mammaire. La longueur de la cicatrice horizontale est proportionnelle à la masse de tissus à rehausser.

En cas de ptôse modérée, l’intervention ne nécessite qu’une seule incision verticale.

Lifting des seins méthode verticale
Cicatrice autour de l'aréole Dans certains cas de ptôse mammaire peu importante ou de légère asymétrie, la correction de l’affaissement peut être réalisée à partir d’une simple incision autour de l’aréole, qui ne laisse aucune cicatrice visible.

Lorsque la ptôse est associée à une insuffisance de volume (hypoplasie mammaire) et doit être complétée par la pose d’implants mammaires, ceux-ci sont introduits (lors de la même intervention) via une incision autour de l’aréole, sans cicatrice supplémentaire.

À savoir : Le tabac ralentit le processus de cicatrisation. Il est donc vivement conseillé d’arrêter de fumer un mois avant et au moins un mois après l’intervention.

Suites de l’intervention

Des œdèmes (gonflements) et ecchymoses (bleus) d’importance variable apparaissent habituellement après l’intervention, mais ils sont temporaires et disparaissent rapidement.

Les douleurs postopératoires du lifting des seins sont d’intensité modérée. Elles peuvent durer plusieurs jours, mais sont soulagées par des antalgiques prescrits par le Dr Richard Abs.

Les mamelons peuvent être engourdis pendant quelques semaines.

La semaine suivant l’intervention, il est recommandé de ne pas faire d’efforts physiques, d’éviter de porter des charges lourdes et de ne pas tirer sur les bras.

Pour maintenir la poitrine, un soutien-gorge compressif doit être porté un mois après l’intervention.

Le résultat est visible immédiatement, mais il s’apprécie pleinement au bout de 3 à 6 mois.

Les cicatrices évoluent en 6 à 24 mois. Leur massage régulier ainsi que l’application d’un gel à base de silicone et des séances de luminothérapie (lampes LED) permettent d’améliorer la qualité de la cicatrisation. L'exposition au soleil est fortement déconseillée tant que les cicatrices sont encore roses.

Attention : Le lifting des seins étant une intervention à visée esthétique, il n’est pas pris en charge par l’Assurance Maladie. Il ne donne pas droit non plus à un arrêt de travail classique, pris en charge par la Sécurité sociale. Les patientes doivent prévoir de poser 7 à 10 jours de congés.

Risques de complications

Le recours à un chirurgien qualifié, expérimenté, inscrit au Conseil de l'ordre des médecins et exerçant dans un établissement réputé permet de limiter au maximum les complications liées à la correction d’une ptôse mammaire et, le cas échéant, d'assurer un suivi efficace.

Outre les risques liés à l’anesthésie, dont la patiente est informée lors de son admission, le lifting des seins peut donner lieu aux complications suivantes :

  • Un hématome expansif, nécessitant une ré-intervention rapide
  • Une infection (traitée aux antibiotiques)
  • Un retard de cicatrisation, dû très souvent au tabagisme
  • Des troubles de la cicatrisation (cicatrices chéloïdes, qui s’estompent progressivement). Un test génétique (payant) est disponible afin de prévoir la survenue de telles cicatrices.
  • Une imperfection de résultat (asymétrie mammaire résiduelle, ptôse persistante, volume insatisfaisant…) nécessitant une seconde intervention un à deux ans après la première.

À savoir : Le risque de survenue d’un cancer n’est pas augmenté par un lifting mammaire.

Suivi postopératoire

Suite à un lifting des seins, des visites de contrôle sont programmées à 1 semaine, 1 mois, 6 mois, puis tous les ans.

Le suivi postopératoire après un lifting mammaire prévoit aussi :

  • Le port d’un soutien-gorge de contention pendant 1 mois
  • Des massages réguliers des cicatrices ainsi que l’application d’un gel à base de silicone et des séances de luminothérapie (lampes LED), qui contribuent à l’amélioration de la qualité de la cicatrisation.
  • Une protection solaire maximum, l’exposition au soleil étant fortement déconseillée sur des cicatrices récentes
  • La prise d’un antalgique (prescrit par le Dr Richard Abs) en cas de douleurs les jours suivant l’intervention

Autres techniques pouvant être associées au lifting des seins

Le lipomodelage/lipofilling (injection de la graisse de la patiente / graisse autologue)

Si le volume restant des seins est insuffisant, un lipofilling/lipomodelage peut être indiqué avec le lifting mammaire. Cette intervention consiste à prélever la propre graisse de la patiente à des endroits où elle est indésirable comme le ventre, les hanches ou les cuisses, puis à la réinjecter dans les seins. Cette méthode présente l’avantage d’éviter les corps étrangers (implants). Elle ne peut en revanche être pratiquée que sur les patientes ayant suffisamment de graisse à prélever et peut nécessiter un deuxième lipomodelage en cas d’augmentation insuffisante.

La pose d’implants mammaires

Lorsque l’affaissement des seins s’accompagne d’une perte de volume (après une perte de poids, un allaitement, ou des grossesses), le lifting des seins peut être associé à la pose d’implants mammaires. La combinaison de ces deux interventions permet de redonner un joli galbe (surtout dans la partie supérieure des seins) et un volume satisfaisant à la poitrine. La taille et la forme des implants sont définies par le Dr Richard Abs au cas par cas, avec la patiente en consultation. Les cicatrices sont les mêmes que pour le lifting des seins sans implants. Les deux techniques opératoires étant réalisées sous anesthésie générale, la consultation avec l’anesthésiste est à prévoir obligatoirement, au plus tard 48h avant l’opération.

La réduction mammaire

Lorsque l’affaissement mammaire est provoqué par un volume excessif des seins, le lifting des seins peut être associé à une réduction mammaire.

Les cicatrices sont les mêmes que pour le lifting des seins. Les deux techniques opératoires étant réalisées sous anesthésie générale, la consultation avec l’anesthésiste est à prévoir obligatoirement, au plus tard 48h avant l’opération.

Bénéfices de l’intervention

Le résultat est immédiat, mais il s’apprécie pleinement au bout de 3 à 6 mois. La poitrine retrouve un galbe harmonieux et naturel. Elle est aussi plus ferme, avec un aspect rajeuni. Les cicatrices sont généralement matures et discrètes au bout d’un an.

Les recommandations du chirurgien

Le lifting des seins doit permettre à la fois de remonter les seins en repositionnant si besoin les aréoles, de rééquilibrer leur volume et de leur redonner un joli galbe. A cet exercice de précision, s’ajoute une autre exigence pour le chirurgien : que les cicatrices – inévitables pour cette intervention - soient les plus réduites et discrètes possible.

Si nous parvenons aujourd’hui à ce résultat, il n’en demeure pas moins fragile et il ne perdurera que si la patiente observe une hygiène de vie saine et évite les variations de poids.

Quant aux cicatrices, elles se referment plus rapidement et mieux chez les patientes qui ne fument pas, c’est pourquoi il est vivement conseillé d’arrêter le tabac un mois avant et au moins un mois après l’intervention. N’hésitez pas, si vous avez des questions, à contacter le cabinet, nous vous répondrons avec plaisir.

Foire aux questions

Téléchargez les fiches d'information

Fiche sur la ptose mammaire

NoteLifting des seins5.005basée sur1visiteur
Cette page vous a plu ?
Dans le cadre de l'amélioration de l'information que nous vous communiquons, vous pouvez noter cette page.
Cliquez pour noter !
Posez une question au médecin
Remplissez le formulaire pour être recontacté

Les cabinets
Du lundi au vendredi
9h30 - 12h30 et 14h - 18h
Vendredi
14h - 18h
Suivez le Docteur Abs sur Facebook
Nous suivre
sur Facebook
Donnez votre avis sur le Docteur Abs
Votre avis
nous intéresse
Voir les vidéos du Docteur Abs sur Youtube
Voir nos
vidéos
Voir les photos avant / après
Galerie
privée
Voir les tarifs du Docteur Abs
Consulter
les tarifs