Abdominoplastie ou lifting du ventre

 

Abdominoplastie (abdoplastie), chirurgie esthétique du ventre
à Marseille (13008 - Bouches du Rhône)


Sommaire :

L’abdominoplastie (ou abdoplastie) permet de retendre la peau du ventre et d’éliminer les tissus en excès, apparus à la suite d’un amaigrissement important ou de grossesses et qui retombent parfois sur le pubis en "tablier". Cette opération remodèle le ventre, en restaurant les lignes incurvées (convaves) et rebondies (convexes) de la silhouette. Elle agit à trois niveaux : graisseux, musculaire et cutané (lipoaspiration en premier lieu, puis remise en tension des muscles et enfin redrapage de la peau).

Il existe trois types de plasties abdominales :

  • La mini-abdominoplastie (mini-plastie abdominale, mini-lifting abdominal, mini-lifting du ventre), qui consiste à enlever uniquement l’excès de peau entre le pubis et le nombril (sans toucher au nombril). Cette intervention s’adresse aux personnes présentant un excédent cutané modéré en dessous du nombril et dont la peau n’est pas abîmée. Elle ne laisse qu’une cicatrice courte.
  • L'abdominoplastie classique ou complète (plastie abdominale, lifting abdominal), qui consiste à enlever un large fuseau de peau, couvrant tout ou partie de la région située entre le pubis et le nombril, puis à retendre les tissus afin de reconstituer une paroi abdominale solide. Cette plastie abdominale complète est la plus fréquemment pratiquée. Elle s’adresse aux personnes ayant des excès de peau abdominaux importants, une perte de tonicité, une distension marquée avec un “tablier” qui retombe sur le pubis… Dans ce type d’abdominoplastie, le nombril doit être repositionné (grâce à petite une incision). La cicatrice de l’abdominoplastie se situe au ras du pubis et peut s’étendre jusqu’aux plis de l’aine. Sa longueur (annoncée au patient avant l’intervention) dépend de l’importance de la peau à retirer.
  • L’abdominoplastie “a reverso” (plastie abdominale “à l’envers”), qui consiste à retendre la peau vers le haut. Dans le cas en effet où les tissus abdominaux sont impeccables entre le nombril et le pubis et où l’excès de la peau se situe au niveau de l’estomac, la peau doit être retendue vers le haut, en direction des seins. Les cicatrices sont situées dans les plis du dessous des seins. Elles peuvent se rejoindre au milieu ou non. Cette intervention est privilégiée s’il existe déjà des cicatrices sous les seins (consécutives à une précédente intervention) ou si un geste complémentaire à l’abdominoplastie est à effectuer sur la poitrine dans le même temps opératoire.

La mini-abdominoplastie, l’abdominoplatie et l’abdominoplastie “a reverso” sont réalisées sous anesthésie générale. Elles durent de 1 à 3 heure(s) selon l’importance des tissus à retirer et la pratique d’éventuels gestes associés tels qu’une lipoaspiration abdominale, lorsque le relâchement des tissus abdominaux est associé à une surcharge graisseuse abdominale.

Elles nécessitent 24 heures d’hospitalisation, puis une période de rétablissement de deux semaines. Dans le cas de l’abdominoplastie esthétique (non prise en charge par l’Assurance Maladie et qui ne donne donc pas droit à un arrêt maladie classique), les patients doivent prévoir de poser 2 à 4 semaines de congés.

Un panty de contention doit être porté pendant un mois pour maintenir les tissus et limiter l’œdème, de même que des bas ou chaussettes spécifiques pour éviter les phlébites. Des injections sous-cutanées sont aussi indiquées pendant 10 jours pour les mêmes raisons.

La pratique du sport peut être reprise progressivement à partir de la 6e semaine.

Compte tenu de l’effet nocif du tabac sur le processus de cicatrisation et de restauration des tissus, il est vivement conseillé d’arrêter de fumer un mois avant et au moins un mois après l’intervention.

À savoir : Une abdominoplastie peut être partiellement prise en charge par l’Assurance Maladie lorsqu’elle a une vocation réparatrice (tablier abdominal couvrant le pubis, séquelles de césarienne ou d’autres interventions chirurgicales, hernies, éventrations…). Une demande d’entente préalable doit alors être remplie par le chirurgien et envoyée à la Sécurité sociale, laquelle donne son accord (ou non) après examen du patient.

L’intervention chirurgicale de l’abdominoplastie ou chirurgie du ventre à Marseille (13008 - Bouches du Rhône)

Le Dr Richard Abs a mis au point, pour l’abdominoplastie, sa propre technique, qu'il adapte à chaque cas afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Indications

L’abdominoplastie s’adresse aux patient(e)s de plus de 18 ans présentant un relâchement des tissus abdominaux associé à un excédent cutané et désirant retrouver un ventre harmonieux, aux contours redessinés.

Elle concerne les personnes présentant les disgrâces suivantes :

  • Excédent cutané abdominal
  • “Tablier” abdominal (excès de peau retombant sur le pubis)
  • Relâchement musculaire (diastasis des muscles grands droits de l'abdomen)
  • Hernie ombilicale
  • Séquelles abdominales post-partum (après grossesse(s))
  • Séquelles abdominales de césarienne(s)
  • Séquelles d'interventions chirurgicales abdominales
  • Séquelles d'interventions gynécologiques
  • Vergetures abdominales

À savoir : l’abdominoplastie n’est pas indiquée en cas de surpoids. Le poids, lors de l’intervention, doit se rapprocher au maximum du poids idéal afin d’obtenir le meilleur résultat possible. Elle est par ailleurs déconseillée aux fumeurs, le tabac ayant des effets néfastes sur le processus de cicatrisation et de restauration des tissus.

Abdominoplastie et grossesse

L’abdominoplastie peut être pratiquée après une grossesse, une fois le poids initial retrouvé et la paroi musculaire abdominale stabilisée. Il est généralement recommandé aux patientes d’attendre 6 à 12 mois après leur accouchement pour envisager une abdominoplastie.

Durée et modalités de l’intervention

Deux consultations préopératoires sont à prévoir avec le Dr Richard Abs avant une abdominoplastie. Le patient doit également (obligatoirement) consulter l’anesthésiste au plus tard 48h avant l’intervention.

Il doit aussi faire pratiquer une série d’examens (bilan sanguin, cardiologique, radiographique, etc.) qui lui seront demandés avant son admission à la clinique.

Dans le cas des abdominoplasties esthétiques, un délai 15 jours doit être observé entre la première consultation et l’acte chirurgical. Il s’agit du délai de réflexion obligatoire pour tous les actes chirurgicaux à visée esthétique.

L’abdominoplastie est réalisée sous anesthésie générale. Elle dure de 1 à 3 heure(s) selon l’importance des tissus à retirer et la pratique d’éventuels gestes associés tels qu’une lipoaspiration des zones voisines de l’abdomen.

Elles nécessitent 24 heures d’hospitalisation, puis une période de rétablissement de deux semaines. Dans le cas de l’abdominoplastie esthétique (non prise en charge par l’Assurance Maladie et qui ne donne donc pas droit à un arrêt maladie), les patients doivent prévoir de poser 2 à 4 semaines de congés.

Un panty de contention doit être porté pendant un mois pour maintenir les tissus et limiter l’œdème, de même que des bas ou chaussettes spécifiques pour éviter les phlébites. Des injections sous-cutanées sont aussi indiquées pendant 10 jours pour les mêmes raisons.

Durant les deux semaines précédant l’intervention :

  • Aucun médicament contenant de l’aspirine ne doit être pris
  • Les traitements en cours doivent être signalés au chirurgien et à l’anesthésiste, qui décideront éventuellement de leur interruption
  • Il est impératif d’arrêter de fumer, compte tenu des effets négatifs du tabac sur la cicatrisation

Incisions et cicatrices

Selon l’importance des tissus à retirer et la nécessité, ou non, de repositionner le nombril, l’abdominoplastie peut laisser 2 cicatrices : une cicatrice transversale sus-pubienne (dans tous les cas) et, dans le cas seulement où le nombril doit être repositionné, une cicatrice circulaire péri-ombilicale (autour du nombril).

La cicatrice sus-pubienne correspond à l’incision nécessaire pour retirer l’excès de peau situé entre le haut du pubis et le nombril. Elle est transversale (horizontale), située au ras du pubis, et peut s’étendre d’un côté du corps à l’autre lorsque la quantité de peau à enlever est importante. Elle est cachée par les sous-vêtements ou le maillot de bain.

La cicatrice péri-ombilicale (dans le cas uniquement des abdominoplasties avec repositionnement du nombril) est circulaire, autour de l’ombilic, et discrète.

Sauf problèmes de cicatrisation (observés le plus souvent chez les sujets fumeurs), la cicatrice est fine et symétrique.  Elle peut être améliorée grâce à l’utilisation, en fin d’opération (avant l’application du pansement), d’un laser spécial : le laser Urgotouch® (moyennant un coût supplémentaire). Une seule séance suffit.

Des séances de luminothérapie (lumière LED), de même que les massages de la cicatrice et l’application d’un gel de silicone peuvent aussi contribuer à améliorer la cicatrisation. La protection solaire est indispensable.

Les patients ayant tendance à fabriquer des cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes, en particulier les personnes à peau noire, métissée ou encore les Asiatiques, peuvent se soumettre préalablement, sur demande, à un test génétique de détection, le test Bilhi® (payant).

À savoir : Le tabac ralentit le processus de cicatrisation et de restauration des tissus. Il est donc impératif d’arrêter de fumer un mois avant et au moins un mois après l’intervention.

Suites de l’intervention

Les suites de l’abdominoplastie dépendent de l’étendue des surfaces traitées et de la quantité de peau retirée.

Des œdèmes (gonflements) et ecchymoses (bleus) apparaissent généralement sur les zones opérées. Des douleurs peuvent aussi être ressenties. Elles sont soulagées par des antalgiques prescrits par le Dr Richard Abs. 

Un panty de contention doit être porté pendant un mois pour maintenir les tissus et limiter l’œdème, de même que des bas ou chaussettes spécifiques pour éviter les phlébites. Des injections sous-cutanées sont aussi indiquées pendant 10 jours pour les mêmes raisons.

La cicatrice évolue en 6 à 24 mois. Des massages réguliers ainsi que l’application d’un gel à base de silicone et des séances de luminothérapie (lampes LED) permettent d’améliorer la qualité de la cicatrisation. La cicatrice ne doit pas être exposée au soleil pendant trois mois.

L’abdominoplastie nécessite deux semaines de récupération, pendant lesquelles le patient doit éviter tout effort musculaire, en particulier le port de charges. Un arrêt de travail de 2 à 4 semaines est souhaitable selon l’activité exercée.

La pratique du sport peut être reprise progressivement 2 mois après l’intervention. Il est même vivement conseillé de pratiquer une activité physique pour renforcer et entretenir la sangle abdominale.

Les variations de poids sont déconseillées après une abdominoplastie, dont elles risquent de détériorer le résultat.

Risques de complications

Les vraies complications sont rares à la suite d’une abdominoplastie réalisée dans les règles de l’art par un chirurgien qualifié, expérimenté, inscrit au Conseil de l'ordre des médecins et exerçant dans un établissement réputé. 

Outre les risques liés à l’anesthésie, dont le patient est informé lors de son admission, l’abdominoplastie peut donner lieu aux complications suivantes :

  • Un hématome, pouvant nécessiter une ré-intervention chirurgicale
  • Une infection, qui se traite par un traitement antibiotique approprié
  • Un retard de cicatrisation, souvent dû au tabac
  • Une légère asymétrie de la cicatrice (entre le côté droit et le côté gauche) pouvant se corriger par une retouche chirurgicale
  • Des troubles de la cicatrisation (cicatrices larges, chéloïdes) qui s’estompent progressivement. Un test génétique (payant) est disponible afin d’anticiper ce type de complication.
  • Une perte (provisoire) de la sensibilité
  • Des irrégularités cutanées, notamment sur la partie haute de l’abdomen (lorsque la peau est abîmée)
  • Un épanchement lymphatique pouvant survenir plusieurs semaines après l’intervention et nécessiter une ponction
  • La complication à éviter : la phlébite et au-delà l’embolie pulmonaire.

Suivi postopératoire

Suite à une abdominoplastie, des visites de contrôle sont programmées à 1 semaine, 1 mois, 6 mois, puis tous les ans.

Le suivi postopératoire après une abdominoplastie prévoit aussi :

  • Le port d’un panty et des bas de contention pendant 1 mois
  • Des massages réguliers de la cicatrice ainsi que l’application d’un gel à base de silicone et des séances de luminothérapie (lampes LED) pour améliorer la qualité de la cicatrisation.
  • Une protection solaire maximum, l’exposition au soleil étant fortement déconseillée sur les cicatrices récentes
  • La prise d’un antalgique (prescrit par le Dr Richard Abs) en cas de douleurs les jours suivant l’intervention

Autres techniques pouvant être associées à l’abdominoplastie

  • L’extension de l’abdominoplastie (à 180°) ou vers l’arrière (à 270°), si le tablier déborde sur les poignées d’amour
  • Le bodylift (dermolipectopmie circulaire), qui consiste à étendre le lifting de l’abdomen jusqu’au dos, à retendre les tissus du ventre vers le bas et à lifter les fesses vers le haut. La cicatrice fait, dans ce cas, le tour du corps. Elle est cachée par le slip ou le maillot de bain.
  • La lipoaspiration/liposuccion des zones voisines de l’abdomen (hanches, poignées d'amour, culotte de cheval…)
  • Le lipomodelage/lipofilling/lipostructure (injection de la graisse du patient / graisse autologue)
    Cette intervention permet de modeler et de certaines parties du corps grâce à la propre graisse du patient, prélevée à des endroits où elle est indésirable comme le ventre, les hanches ou les cuisses, puis réinjectée dans d’autres zones qui ont besoin d’être “regalbées”.
  • Le lifting des seins en cas de relâchement important des seins et de ptôse mammaire (seins tombants)
  • La pose d’implants (mammaires, fessiers, de mollets…)
    Lorsque l’affaissement des tissus s’accompagne, à certains endroits, d’une perte de volume, après notamment une perte de poids importante, l’abdominoplastie peut être associée à la pose d’implants mammaires, fessiers, de mollets. La combinaison de ces interventions permet de rééquilibrer l’ensemble de la silhouette.

L’opportunité de ces options est définie par le Dr Richard Abs au cas par cas, avec le patient, en consultation.

Bénéfices de l’intervention

Le résultat de l’abdominoplastie est la plupart du temps très satisfaisant, conforme aux attentes du patient. Il est visible immédiatement, mais s’apprécie pleinement au bout de 3 à 6 mois, une fois les œdèmes résorbés et le processus de cicatrisation achevé. L’abdomen est affiné depuis l’estomac jusqu’au pubis. Ses contours sont redessinés, les tissus raffermis.

Les cicatrices sont généralement matures et discrètes au bout d’un an (entre 6 et 24 mois).

Au-delà̀ d’une amélioration esthétique, l’abdominoplastie apporte un réel mieux-être en termes de mobilité, de confort musculaire et de confiance en soi, qui aide souvent le patient à réguler son équilibre pondéral. Pour en conserver les bénéfices, il est vivement conseillé aux patients d’adopter une hygiène de vie équilibrée, diététiquement et en pratiquant des activités physiques.

Les recommandations du chirurgien

Le sport, les soins amincissants et les efforts ne suffisent pas, parfois, à affiner la silhouette, la région abdominale en particulier. “Malmenée” par les grossesses, les variations de poids, le manque d’activité physique et les effets du temps, cette région devient, chez certaines personnes, très disgracieuse, au point de les gêner considérablement.

D’où l’intérêt de l’abdominoplastie, appelée aussi dermolipectomie du ventre, seule solution efficace et radicale pour éliminer les bourrelets et le surplus de peau qui retombe parfois sur le pubis comme un tablier… Il faut savoir néanmoins que pour bénéficier de cette intervention, les patients doivent être en bonne condition physique, sans carence alimentaire ni vitaminique, et qu’ils ne doivent pas être en surpoids. Ils doivent aussi – impérativement – avoir une bonne hygiène de vie, d’un point de vue diététique et en termes d’activité physique.

Lorsque ces conditions sont remplies, l’abdominoplastie donne des résultats étonnants : la silhouette est redessinée, affinée, raffermie, rajeunie. Les patients “revivent” littéralement. N’hésitez pas, si vous avez la moindre question, à contacter le cabinet. Nous vous répondrons avec plaisir.

Foire aux questions

Téléchargez les fiches d'information

Fiche sur l'abdominoplastie

Cette page vous a plu ?
Dans le cadre de l'amélioration de l'information que nous vous communiquons, vous pouvez noter cette page.
Cliquez pour noter !
Posez une question au médecin
Remplissez le formulaire pour être recontacté

Les cabinets
Du lundi au vendredi
9h30 - 12h30 et 14h - 18h
Vendredi
14h - 18h
Suivez le Docteur Abs sur Facebook
Nous suivre
sur Facebook
Donnez votre avis sur le Docteur Abs
Votre avis
nous intéresse
Voir les vidéos du Docteur Abs sur Youtube
Voir nos
vidéos
Voir les photos avant / après
Galerie
privée
Voir les tarifs du Docteur Abs
Consulter
les tarifs