Implants fessiers

 

 

Les prothèses de fesses 
à Marseille (13008 - Bouches du Rhône)


Sommaire :

Composées de gel de silicone cohésif (très dense) avec une paroi plus épaisse et conçues spécialement pour des contraintes mécaniques plus importantes que celles des prothèses mammaires, les prothèses de fesses permettent d’augmenter le volume des fesses de façon significative, en harmonie avec la silhouette. Il en existe de formes et volumes différents. Le choix du type de prothèse dépend de la morphologie du patient et de ses attentes.

La pose de prothèses de fesses (ou d’implants fessiers, appelés également implants glutéaux) permet d’augmenter le volume des fesses et d’accentuer leur projection. Elle ne permet pas en revanche de traiter les faces latérales des fesses qui, pour être modifiées, doivent faire l’objet d’interventions complémentaires.

Quels actes complémentaires à la pose de prothèses ?

  • Une lipoaspiration pour supprimer les amas graisseux en excès, creuser la chute des reins réduire la culotte de cheval ;
  • Un lipofilling (appelé aussi lipostructure ou lipomodelage et consistant à réinjecter dans les fesses de la graisse du patient prélevée auparavant à d’autres endroits du corps) pour regalber naturellement les faces latérales des fesses et redessiner leurs contours harmonieusement.
  • Des injections d’acide hyaluronique pour recréer du volume autour des implants et harmoniser l’aspect général des fesses.
  • Les prothèses de fesses peuvent aussi compléter un lifting des fesses, lorsque du volume doit être recréé.

Indications & contre-indications

Indications

Les prothèses de fesses sont indiquées aux patients ayant des fesses plates et/ou relâchées avec peu de volume (suite notamment à un amaigrissement important) et aux patients minces n’ayant pas suffisamment de graisse pour bénéficier d’un lipofilling des fesses.

Contre-indications

La pose de prothèses de fesses est déconseillée aux patients atteints d’infections (locales ou générales) ou de maladies cardiaques contre-indiquant les anesthésies générales ainsi qu’aux personnes sous traitement anticoagulant.

Dans tous les cas, les patients doivent avoir des attentes réalistes et comprendre qu’il ne faut pas chercher un volume disproportionné au regard de leur morphologie et inadapté aux capacités de distension de leurs tissus.

Il est conseillé aux patients fumeurs d’arrêter le tabac un mois au moins avant la pose d’implants et d’interrompre toute consommation d’aspirine et d’anti-inflammatoires 10 jours avant.

Consultations médicales

La consultation initiale se déroule au cabinet du médecin : examen clinique, choix de la prothèse en fonction de la morphologie et des souhaits du patient. Le patient doit également consulter le médecin anesthésiste.

Un devis et un formulaire de consentement éclairé lui sont adressés.

Il dispose ensuite d’un délai de réflexion de 15 jours avant l’intervention.

Le médecin revoit ensuite le patient en consultation 7 jours, 2 mois, 6 mois et un an après l’intervention.

L’intervention

La pose d’implants fessiers est réalisée sous anesthésie générale. Elle dure environ 1 heure.

Elle consiste à introduire, à travers une seule cicatrice située dans le sillon inter-fessier, des prothèses adaptées à la morphologie du patient, soit entre les muscles grand et moyen fessiers, soit dans l’épaisseur même du muscle grand fessier.

Le patient sort le jour de l’intervention ou reste hospitalisé 24 heures. Des antalgiques lui sont administrés les premiers jours. Des packs de gel froid appliqués sur les zones opérées soulagent également la douleur efficacement.

Résultat et suites

Résultat

Le résultat de l’intervention est visible immédiatement. Il est définitif au bout de 2 à 3 mois, le temps que les tuméfactions consécutives à l’opération disparaissent. Les implants apportent une réelle et belle modification des fesses, dont ils augmentent significativement le volume et améliorent la fermeté. Le résultat est très esthétique et durable. La cicatrice est complètement dissimulée dans le pli inter-fessier. Elle est donc invisible à l’œil nu.

La durée d’un implant fessier peut aller de 10 à 15 ans. Une surveillance régulière par échographie doit être envisagée tous les 2 à 3 ans.

Suites

  • Une convalescence avec interruption d’activité de 10 à 15 jours est recommandée.
  • Le pansement est à remplacer 7 à 10 jours plus tard par une infirmière.
  • Le patient ne doit pas s’asseoir sur les fesses les jours suivant l’intervention. La rééducation commence dès le premier jour. La position assise redevient possible progressivement. Elle est confortable au bout de 15 jours.
  • Entre temps, le patient doit alterner les positions : allongé sur le ventre, sur les côtés, debout ou assis sur le bas des fesses ou le haut des cuisses.
  • L’activité sportive est proscrite pendant 2 mois.
  • La consommation d’alcool est également déconseillée pendant 3 semaines.
  • La douleur peut être importante immédiatement après l’intervention. Elle est soulagée par des antalgiques et l’application de packs de gel froid.
  • Des bas de contention doivent être portés pendant 15 jours.
  • La reprise de la vie sociale peut être envisagée 15 jours après l’intervention.

Avantages et inconvénients

Avantages

Les implants fessiers permettent de réaliser une augmentation du volume des fesses stable, durable et anatomique tout en amélioration la fermeté et l’effet “projection” des fesses.

Inconvénients

La pose d’implants fessiers ne permet pas de traiter les creux des faces latérales des fesses qui, pour être regalbées, doivent faire l’objet d’actes complémentaires, notamment d’injections d’acide hyaluronique ou d’un lipofilling.

A l’instar des implants mammaires, la pose d’implants fessiers est une intervention inconfortable les premiers jours et non dénuée de risques, dont :

  • L’hématome
  • La désunion de la cicatrice
  • L’infection, qui peut conduire au retrait de l’implant
  • Le durcissement de l’implant (risque exceptionnel)
  • Une asymétrie
  • Le retournement d’un implant

Prise en charge par l’Assurance maladie

L’augmentation de volume des fesses peut exceptionnellement être prise en charge par l’Assurance maladie lorsque l’atrophie des fesses a été provoquée par une maladie ou un traumatisme neurologique ou musculaire. Mais habituellement, elle est complètement à la charge du patient.

Téléchargez les fiches d'information

Fiche sur les implants fessiers

Cette page vous a plu ?
Dans le cadre de l'amélioration de l'information que nous vous communiquons, vous pouvez noter cette page.
Cliquez pour noter !
Posez une question au médecin
Remplissez le formulaire pour être recontacté

Le cabinet
Du lundi au jeudi
9h30 - 12h30 et 14h - 18h

Le vendredi
9h30 - 12h
Suivez le Docteur Abs sur Facebook
Nous suivre
sur Facebook
Suivez le Docteur Abs sur Instagram
Nous suivre
sur Instagram
Donnez votre avis sur le Docteur Abs
Votre avis
nous intéresse
Voir les vidéos du Docteur Abs sur Youtube
Voir nos
vidéos
Voir les photos avant / après
Galerie
privée
Voir les tarifs du Docteur Abs
Consulter
les tarifs
Écouter les podcasts du Docteur Abs
Écouter nos
podcasts