Gynécomastie chez l'homme

 

Gynécomastie, la chirurgie mammaire chez l’homme 
à Marseille (13008 - Bouches du Rhône)

La gynécomastie traite l'hypertrophie mammaire (les seins trop volumineux) chez les hommes.

Cette hypertrophie des seins, généralement très mal vécue par les hommes, peut avoir une origine congénitale ou être due à un problème médical (endocrinien) ou encore aux effets secondaires d’un médicament. Elle peut aussi être consécutive à une prise de poids excessive.

Selon l’origine de l’hypertrophie mammaire masculine, l’intervention peut porter sur le tissu glandulaire ou le tissu graisseux, voire sur les deux.

Elle doit parfois être associée à une liposuccion ou lipoaspiration pour éliminer la totalité de l’excès graisseux.


L'intervention chirurgicale de la gynécomastie à Marseille (13008 - Bouches du Rhône)

Si l’excès de volume des seins est de nature adipeuse (excès de graisse) - ce qui est confirmé avant l’opération grâce à une échographie -, cette graisse est enlevée par lipoaspiration via  une petite incision dans l’aréole du mamelon ou dans la partie inférieure du sein.

Dans le cas où l’excès de volume a une origine glandulaire (la lipoaspiration est dans ce cas inopérante), il faut retirer ce "noyau" glandulaire. La cicatrice est limitée à une toute petite zone dans l’aréole. Elle disparaît presque entièrement dans les deux ou trois mois. Parfois une liposuccion est nécessaire pour retirer l’excès de graisse autour du sein, lisser la peau et redonner une forme plus harmonieuse au torse.

Lorsque la gynécomastie est importante et associée à une ptose (seins tombants), l’excès de tissus doit être retiré par une cicatrice horizontale.

Dans tous les cas de figure, les tissus enlevés sont envoyés dans un laboratoire spécialisé pour être analysés car malheureusement, le cancer du sein existe aussi chez l’homme.


Les suites opératoires de la gynécomastie à Marseille (13008 - Bouches du Rhône)

Après une gynécomastiele port d'un vêtement compressif est conseillé pendant trois semaines à un mois. Le patient doit aussi se reposer quelques jours en évitant les efforts physiques et les gestes brusques.

Il peut reprendre ses activités quotidiennes au bout d’une semaine.

Pour les activités plus intenses, il lui est conseillé d’attendre deux mois.

D’une manière générale, il faut attendre six mois avant que la zone traitée retrouve sa souplesse et sa sensibilité.

Source d'information: Chirurgie du sein, Auteur: Nathalie Bricout, Edition Springer Verlag, 1992, pages 67-69

Dernière modification : 29/03/2017

Posez une question au médecin
Remplissez le formulaire pour être recontacté

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.