Implants fessiers

 

 

Lifting des fesses et lipomodelage 
à Marseille (13008 - Bouches du Rhône)

J’ai les fesses qui “tombent” et qui manquent un peu de volume

→ La solution : Le lifting des fesses et le lipomodelage (appelé également lipofilling, lipostructure ou “BBL”, Brazilian butt lift) associés.


Sommaire :

L’association lifting des fesses + lipomodelage permet de :

  • Remonter les fesses tombantes
  • Résorber l’excédent de peau provoqué par la chute des tissus
  • Retendre les tissus du bas du dos
  • Retendre la face latérale du haut des cuisses.
  • Redonner du volume aux fesses grâce à une autogreffe de graisse (greffe de la propre graisse du patient, prélevée à d’autres endroits de son corps auparavant).

Elle ne permet pas de :

  • Remonter les tissus des cuisses
  • Retendre les plis du dos

Indications & contre-indications

Indications

L’association lifting des fesses et lipomodelage (appelé également lipofilling, lipostructure ou “BBL” / Brazilian butt lift) s’adresse aux personnes dont les fesses manquent un peu de volume et “tombent” soit sous l’effet de l’âge, soit à la suite d’une grossesse ou d’une perte de poids.

Le lifting des fesses va permettre de retendre les tissus vers le haut et d’éliminer l’excédent de peau consécutif à cette tension.

Le lipomodelage (lipofilling, lipostructure) va quant à lui redonner aux fesses le volume qui leur manque, tout en leur apportant un galbe très naturel.

À savoir : Lorsque le lifting des fesses est réalisé à la suite d’un amaigrissement important, dont les conséquences touchent aussi la zone abdominale, il doit être associé à une abdominoplastie (lifting de l’abdomen). On parle alors de bodylift (lifting de toute la partie basse du corps).

Contre-indications

L’association lifting des fesses et lipomodelage (appelé également lipofilling, lipostructure ou “BBL” / Brazilian butt lift) est contre-indiquée aux personnes dont le poids n’est pas stable. Le lipomodelage ne peut pas être pratiqué non plus sur les patients très minces ou maigres qui n’ont pas d’amas graisseux à prélever, ni, à l’inverse, sur les patients obèses. La graisse injectée sur les patients en surpoids risquerait en effet de se “noyer” dans leurs tissus fessiers et de ne pas produire l’effet “projection” des fesses souhaité.

Comme toute intervention chirurgicale, elle est aussi déconseillée aux patients atteints d’infections ou de maladies cardiaques contre-indiquant les anesthésies générales, ainsi qu’aux personnes sous traitement anticoagulant.

Le tabac freinant la cicatrisation et la prise des greffes graisseuses, il est recommandé d’arrêter de fumer un mois au moins avant l’intervention.

La consommation d’aspirine et d’anti-inflammatoires doit être également interrompue 10 jours avant l’opération.

Dans tous les cas, les patients doivent avoir des attentes réalistes et comprendre qu’il ne faut pas chercher un volume disproportionné au regard de leur morphologie et de la capacité de distension de leurs tissus. Ils doivent aussi intégrer que pour le lipomodelage, une partie de la graisse réinjectée (20% environ) se résorbe spontanément, ce qui rend parfois nécessaire une deuxième intervention.

Consultations médicales

La consultation initiale se déroule au cabinet du médecin : examen clinique, identification des zones graisseuses à prélever, prise de photographies. Le patient doit également consulter le médecin anesthésiste.

Un devis et un formulaire de consentement éclairé lui sont adressés.

Il dispose ensuite d’un délai de réflexion de 15 jours avant l’intervention

Le médecin revoit ensuite le patient en consultation 7 jours, 2 mois, 6 mois et un an après l’intervention.

L’intervention

Elle se déroule sous anesthésie générale et dure deux à trois heures.

Le chirurgien commence par le lifting. Il enlève la peau en excès puis prélève de la graisse aux alentours, là où elle est indésirable (poignées d’amour, ventre…) et lance le processus de purification de la graisse. Pendant ce temps, il suture l’incision réalisée pour le lifting, située sur le haut des fesses, un peu en-dessous de la taille, de manière à ce qu’elle soit cachée ensuite par les sous-vêtements ou le maillot de bain. Puis il procède à la réinjection de la graisse purifiée dans les régions des fesses ayant besoin d’être regalbées.

Le patient sort le jour de l’intervention ou reste hospitalisé 24 heures. Des antalgiques lui sont administrés les premiers jours. Des packs de gel froid sont appliqués sur les zones opérées afin d’atténuer la douleur.

Développé au Brésil, le lipomodelage, appelé également lipofilling, lipostructure ou “BBL” (Brazilian butt lift), est la technique d’augmentation du volume des fesses la plus demandée actuellement. Il bénéficie aujourd’hui de techniques extrêmement précises, qui permettent d’obtenir des résultats significatifs et durables, adaptés à la morphologie de chaque patient.

Il est très complémentaire du lifting des fesses puisqu’il permet à la fois de redonner du galbe aux fesses et d’affiner les zones environnantes, tout en accentuant la chute des reins.

Résultat et suites

Résultat

Le résultat de l’intervention est visible immédiatement. Il est définitif au bout de 2 à 3 mois, le temps que les tuméfactions consécutives aux interventions disparaissent. Associée au lifting, le lipomodelage contribue très nettement à améliorer la silhouette. Les fesses, rajeunies par le lifting, sont regalbées et raffermies par le lipomodelage. L’association des deux interventions donne généralement d’excellents résultats, harmonieux et naturels. La cicatrice du lifting s’estompe avec le temps, mais l’amélioration obtenue est telle qu’elle est très bien vécue.

Imperfections de résultat

Selon la qualité des tissus des patients, des imperfections localisées peuvent être observées, sans qu’elles posent de réels problèmes :

  • Cicatrices disgracieuses : si le plus souvent, le processus de cicatrisation se déroule sans problème (la cicatrice s’affine en 12 à 18 mois), il peut arriver qu’elle s’épaississe ou soit asymétrique. Il est possible, dans ce cas, de la reprendre sous anesthésie locale.
  • Réapparition d’une partie de l’excès de peau, chez les patients notamment qui ont beaucoup maigri et dont les fibres élastiques sont en mauvais état. Il est possible là encore de reprendre cette imperfection sous anesthésie locale.

Suites

Les suites de la double intervention lifting des fesses + lipomodelage sont un peu plus inconfortables que celles de chaque opération pratiquée seule, mais elles ne présentent pas de difficultés particulières. L’inconfort consécutif au lipomodelage s’apparente davantage à des contractures qu’à de réelles douleurs.

  • L’apparition d’œdèmes (gonflements) et d’ecchymoses (“bleus”) d’importance variable et parfois asymétriques est courante après l’intervention. Ils s’estompent habituellement au bout de 15 à 21 jours.
  • Le pansement du lifting est retiré le 7e jour. Un vêtement compressif (gaine) doit être porté trois semaines à un mois. Des bas de contention doivent être également portés pendant 15 jours.
  • Les fils de suture sont résorbables. Ils ne nécessitent donc pas d’être enlevés.
  • La première douche est autorisée au retour à domicile (avec pansements étanches).
  • Une diminution de la sensibilité et/ou une induration des zones décollées peut aussi être constatée. Les choses rentrent généralement dans l’ordre en quelques semaines.
  • Les douleurs consécutives à l’opération sont traitées facilement grâce à des antalgiques classiques.
  • L’activité professionnelle doit être cessée pendant deux semaines. La consommation d’alcool est également déconseillée pendant 3 semaines.
  • Le sport doit être suspendu au moins deux mois, puis être repris progressivement pour renforcer la structure musculaire.
  • Les grossesses et variations de poids importantes sont fortement déconseillées après l’intervention, dont elles risquent d’altérer le résultat.
  • La principale complication liée au lifting fessier est l’apparition d’un hématome qui, s’il est trop volumineux et douloureux, pourra nécessiter une reprise au bloc opératoire.

Avantages et inconvénients

Avantages

L’association lifting des fesses et lipomodelage permet à la fois de retendre les fesses tombantes (donc de rajeunir la silhouette) et de leur redonner un volume naturel, ce que le lifting seul ne fait pas.

Inconvénients

Le lipomodelage ne permet pas de créer de volume important, sachant en outre qu’une partie de la graisse réinjectée (en moyenne 20 %) est éliminée naturellement par l’organisme.

Prise en charge par l’assurance maladie

L’association implants fessiers et lipomodelage étant, à de rares exceptions près, considérée comme une intervention esthétique, elle n’est pas prise en charge par l’Assurance maladie. De ce fait, un arrêt de travail ne peut être délivré par le chirurgien. Le patient doit prévoir de poser des jours de congés.

Cette page vous a plu ?
Dans le cadre de l'amélioration de l'information que nous vous communiquons, vous pouvez noter cette page.
Cliquez pour noter !
Posez une question au médecin
Remplissez le formulaire pour être recontacté

Le cabinet
Du lundi au jeudi
9h30 - 12h30 et 14h - 18h

Le vendredi
9h30 - 12h
Suivez le Docteur Abs sur Facebook
Nous suivre
sur Facebook
Suivez le Docteur Abs sur Instagram
Nous suivre
sur Instagram
Donnez votre avis sur le Docteur Abs
Votre avis
nous intéresse
Voir les vidéos du Docteur Abs sur Youtube
Voir nos
vidéos
Voir les photos avant / après
Galerie
privée
Voir les tarifs du Docteur Abs
Consulter
les tarifs
Écouter les podcasts du Docteur Abs
Écouter nos
podcasts