• La chirurgie des fesses, une spécialité en pleine évolution

La chirurgie des fesses, une spécialité en pleine évolution

La chirurgie des fesses connaît actuellement un essor record en France. Selon une étude récente, 38 % des femmes aimeraient modifier leurs fesses contre 37 % pour les seins... avec pour modèles des célébrités façonnées de toutes pièces, hissées au rang de phénomènes médiatiques comme la star de télé-réalité Kim Kardashian ou les chanteuses Beyoncé et Rihanna. Un basculement esthétique qui touche particulièrement les moins de 35 ans.

La spécialité a fait, il est vrai, des progrès galopants ces dernières années. Plus légère et de mieux en mieux maîtrisée, disposant de prothèses innovantes, confortables et imperceptibles, elle bénéficie aussi de nouvelles techniques de lipoaspiration/lipo-injection, injections d’acide hyaluronique… dont les résultats sont surprenants.

Des évolutions d’autant plus intéressantes que, pour un résultat optimal, les chirurgiens peuvent combiner plusieurs techniques comme les prothèses et la lipo-injection et/ou des injections d’un acide hyaluronique fortement réticulé (dense), spécifique pour le corps (HyaCorp®).

Mais aussi efficace et spectaculaire soit-elle, la chirurgie des fesses reste de la chirurgie avec des conséquences physiques et de possibles complications postopératoires. Comme tous les types de chirurgie esthétique, elle ne doit pas être prise à la légère. La décision d’y recourir doit au contraire être mûrement réfléchie.

La chirurgie des fesses s’adresse, rappelons-le, aux personnes (hommes ou femmes) qui souhaitent redonner du volume à leurs fesses ou remodeler leur silhouette. Elle se pratique à tout âge excepté chez les patients très âgés dont la peau est distendue, pour lesquels un lifting des fesses peut être plus approprié. Le choix du protocole est fait lors de la première consultation par le Dr Richard Abs et le patient.

Dernière modification : 18/09/2018

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.