• L’augmentation mammaire par implants

L’augmentation mammaire par implants

Il existe différents moyens d’augmenter le volume des seins.

La pose d’implants mammaires est indiquée lorsque l’augmentation souhaitée est importante (lorsqu’elle dépasse une profondeur de bonnet), en cas notamment d’absence de poitrine (agénésie mammaire), de très petits seins (hypotrophie mammaire), de seins vidés ou tombants (atrophie, ptose mammaire). Lorsque l’augmentation à réaliser est légère, d’autres solutions sont privilégiées, comme la lipostructure mammaire (appelée également lipomodelage ou lipofilling), qui consiste à prélever de la graisse à certains endroits du corps où elle est indésirable comme la culotte de cheval, le ventre ou les hanches et à la réinjecter dans les seins.

La solution la plus adaptée est proposée par le Dr Richard ABS à la patiente au cas par cas, en consultation, en fonction de la correction à apporter, de la morphologie de la patiente et la qualité de sa peau, l’objectif étant d’obtenir le résultat le plus harmonieux, naturel et durable possible.

Si la pose d’implants est retenue, la forme et le volume des prothèses sont également choisies en consultation par le chirurgien et la patiente. Les prothèses mammaires disponibles aujourd’hui sont extrêmement perfectionnées, sûres, très proches des seins au toucher et de formes naturelles (rondes/en pommes ou anatomiques/en poires).

La voie d’accès - aréolaire, axillaire (par une incision dans l’aisselle) ou sous-mammaire (par une incision dans le pli situé sous le sein) - et le positionnement des implants (devant ou derrière le muscle grand pectoral) sont aussi définis lors de la consultation.

La pose d’implants mammaires s’effectue sous anesthésie générale. L’intervention dure de 45 minutes à 1h30. La durée d’hospitalisation est de 24 heures.

Le résultat est visible et palpable immédiatement. L’œdème (gonflement) et les ecchymoses (bleus) souvent observés après une pose de prothèses mammaires disparaissent en deux à trois semaines. La douleur est maîtrisée sans problème avec des analgésiques classiques et/ou l’application de « froid ». Elle est en outre allégée par le port obligatoire d’un soutien-gorge de contention les semaines suivant l’intervention.

Dernière modification : 16/02/2018

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.