• Les fils PDO, tenseurs ou à cônes pour redensifier et retendre les tissus

Les fils PDO, tenseurs ou à cônes pour redensifier et retendre les tissus

De plus en plus utilisés en médecine esthétique, les fils (PDO, tenseurs ou à cônes) permettent, selon l’effet souhaité, soit de redensifier les tissus (fils PDO), soit de retendre certaines zones du visage.

Tous résorbables, ils s’éliminent progressivement avec le temps. Lorsque leur effet s’atténue, ils doivent être renouvelés.

Les fils PDO

Fils lisses à base de polydioxanone, les fils PDO permettent, en réalisant un maillage (quadrillage) collagénique sous la peau, de redensifier les tissus relâchés et d’atténuer les ridules des zones froissées. Ils agissent en « boostant » la synthèse du collagène.

En se résorbant, ils provoquent une réaction inflammatoire qui relance la production de collagène. Ils sont recommandés lorsque la peau devient moins dense et commence à se marquer. Ils donnent de très bons résultats sur les joues, les coins extérieurs des yeux, la zone péribuccale et la zone inter-sourcilière. Leur effet dure environ un an.

Les fils de suspension (fils crantés ou tenseurs)

À base d’acide L-polylactique, ces fils crantés permettent de redrapper les tissus relâchés et de les maintenir en tension. Ils stimulent également la production de collagène, assurant ainsi un effet volumateur. Cette technique s’adresse aux patients de plus de 30 ans qui souhaitent atténuer les effets du vieillissement et regalber leur visage.

Les joues paraissent plus remplies, les sillons nasogéniens moins prononcés. Le résultat (très naturel) est immédiat et dure de 18 à 24 mois. Il peut être amplifié en couplant les fils tenseurs à des produits de comblement tels que les injections d’acide hyaluronique.

Les fils à cônes

Les fils à cônes fonctionnent selon le même principe que les fils de suspension (également appelés fils crantés ou fils tenseurs), mais ont une action plus puissante (grâce à l’accrochage des cônes). Ils traitent les relâchements plus importants : ovale du visage, cou et « queues des sourcils ».


Le principal effet indésirable des fils de médecine esthétique, qu’il s’agisse de fils PDO, de fils tenseurs ou de fils à cônes, est un risque d’ecchymoses (bleus sous la peau).

Les conditions de prescription de cette technique sont déterminées par le Dr Richard Abs, au cas par cas, en fonction des corrections à apporter et de la qualité de peau des patients.

Pour un résultat optimal, les fils PDO, tenseurs ou à cônes peuvent être associés à d’autres techniques de médecine esthétique telles que les injections d’acide hyaluronique ou de toxine botulique (Botox), les soins à la lumière Led, à la lumière intense pulsée (IPL), aux ultrasons, à la radiofréquence ou encore les peelings. A voir avec le médecin…

Dernière modification : 19/04/2017

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.